La vie matérielle
de l’église catholique en france 

Les ressouces de la paroisse c’est vous !

Comme vous le savez, depuis la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905, l’Eglise ne peut vivre que par la participation financière de ses fidèles. Quatre ressources permettent d’une part de rétribuer les prêtres et les permanents et d’autre part de faire face aux dépenses ordinaires des églises. En effet, si les églises construites avant 1905 appartiennent aux communes, les dépenses liées au culte sont bien entendu à la charge des paroisses. Il y a aussi les charges liées au catéchisme et aux différents groupes qui se réunissent dans les paroisses. Nous devons également faire face aux dépenses de formation pour ceux qui acceptent de rendre un service à l’église dans les divers groupes d’animation pastorale.

1° ressource :

Le denier de l’Eglise – Chaque année les chrétiens reçoivent de l’évêché de leur diocèse la demande pour le denier de l’église. Chacun participe librement. Cette ressource permet essentiellement la rémunération des prêtres et des permanents indispensables au bon fonctionnement de notre église. Dans les enveloppes distribuées chaque année vous pouvez trouver ce qui a été fait de votre argent.

2° ressource :

Lorsqu’un chrétien fait célébrer une messe, il offre un don. Il ne s’agit pas de « payer » une messe, mais d’aider les prêtres à vivre. Sachez qu’un prêtre n’a le droit de toucher qu’un honoraire de messe par jour. Cet honoraire est d’ailleurs pris en compte pour sa rémunération. Les honoraires qui sont en trop sont envoyés vers des prêtres qui ne reçoivent pas assez d’honoraires ou vers des prêtres en mission. Un registre des honoraires est tenu dans chaque endroit afin que tout se passe selon le règlement de l’église.

3° ressource :

Les quêtes faites au cours des divers offices ainsi que les troncs. Lorsque vous mettez un don dans un tronc vous savez vers quoi est dirigé le don (tronc des veilleuses ou des cierges, tronc des fleurs, etc..). Les quêtes permettent de faire face aux dépenses ordinaires de la paroisse (chauffage, éclairage, sonorisation, catéchèse, assurance, etc.). Certaines quêtes sont demandées par l’Eglise pour des mouvements et services tels le Secours Catholique, le Comité catholique pour la faim et le développement, les chantiers diocésains, etc. Ces quêtes vous sont indiquées sur la feuille paroissiale. Le Conseil Paroissial pour les Affaires Economiques (CPAE) est à votre disposition pour toute question que vous voudriez lui poser.

4° ressource :

C’est la participation financière que vous faites librement lorsque vous demandez un service à l’église (mariage, baptême, sépulture). Cette participation financière est nécessaire pour que votre paroisse puisse vivre correctement et vous rendre les services que vous lui demandez. L’Eglise de France indique un chiffre pour faciliter le travail du prêtre qui doit d’abord vous préparer et vous aider au sacrement ou à la démarche spirituelle que vous demandez sans être gêné par cette demande de participation. Ce chiffre est indicatif, ce n’est pas un tarif. Si vous n’avez pas les moyens de faire face, vous donnerez moins ; si vous pensez pouvoir faire plus, vous pourrez le faire. Dans tous les cas, votre prêtre aura la même disponibilité pour les uns et pour les autres.

Proposition faite par l’Eglise de France

– don pour une messe : 17 €uros ou plus
– don pour une sépulture : 150 €uros ou plus
– don pour un mariage : 130 €uros ou plus
– don pour un baptême : 50 €uros ou plus
Econome paroissial: Bernard Gonet
Curé: père Simon Mahougou